Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Juste une mazarinade de passage

 
 
Sur le vif - Lundi 08.07.24 - 15.12h
 
 
En nombre de voix, le RN arrive largement en tête, même au deuxième tour.
 
Donc, si l'élection était à la proportionnelle, le RN serait dès aujourd'hui à Matignon.
 
Seulement voilà, nous sommes dans le système majoritaire, à deux tours. Le jeu des alliances, y compris totalement contre-nature, a permis le micmac de Macron pour se maintenir au pouvoir. Dont acte, c'est le jeu.
 
Mais tout de même. Un système qui met sur la touche le premier parti du pays, celui de la plus forte progression !
 
Tous ces millions de Français dont les idées ont triomphé aux européennes, puis au premier tour des législatives, il faudra bien que le futur pouvoir, quel qu'il soit, sache écouter leur message.
 
Face à cette masse montante, partout en Europe, l'utilisation rusée, madrée, d'un système à bout de souffle, comme vient de le faire Macron, ne constitue en rien une réponse à long terme. Juste un expédient, une mazarinade de passage, pour se cramponner, encore un moment, sous les lambris de l'Elysée.
 
À cela s'ajoute, j'y reviendrai peut-être, une très mauvaise campagne du RN dans l'entre-deux-tours. Dans le choix des thèmes, coupés de leurs racines populaires et sociales, embourgeoisés à l'extrême. Et, disons-le une fois pour toutes, dans le choix du casting.
 
 
Pascal Décaillet

Commentaires

  • Là bien sûr 100% d'accord, rien à rajouter. Il y a de quoi être un peu déçu. Mais on m'a toujours dit que j'étais bon perdant. Donc je continue mon combat, comme bien sûr M. Décaillet.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel